Electrochocs / sismothérapie / ECT et torture

Electrochocs
« En Italie, où « ECT » a commencé il y a plus de 62 ans, « ECT » a presque été aboli.
L’Italie du Nord « interdit les ECT sur les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées« 
PLUS DE 2 MILLIONS DE « TRAITEMENTS ECT » sont effectués chaque année. 70% des VICTIMES d’ ECT sont des FEMMES ÂGÉES qui ne sont pas capables ou cohérentes pour savoir ce qui leur arrive.
« PERSONNE NE DEVRAIT TOLÉRER LES 100 000 DÉCÈS DES THÉRAPIES ECT »
Notre mère a reçu la thérapie électrique convulsive (ECT) il y a 46 ans,et elle souffre encore des cauchemars et des souvenirs douloureux de la «barbarie» des traitements qui lui ont été donnés. Maintenant, cette même procédure, sous un différent Guise a été forcée de nouveau contre elle, contre son consentement et ses trois fils qui sont ses tuteurs légaux et n’ont aucun droit légal d’arrêter cette thérapie choquante.
 
Pour les victimes
 
Pour les patients, les familles, les professionnels, Les avocats et les chercheurs
 
Sue dit que la psychiatrie est la plus grande fraude médicale qui se passe aujourd’hui.
 
TÉMOIGNAGE DE JOHN M. FRIEDBERG, MD, neurologue, devant la commission de la santé mentale de l’état d’assemblage New York
ECT : les mensonges.
 
Hémorragie intracérébrale après la thérapie d’Electroconvulsive (ECT).Dr. John Friedberg, Neurologist — Dr. John Friedberg, neurologue :
« Tous les ECT (choc électrique) produisent des dommages au cerveau. … Si vous voulez des lésions cérébrales, c’est votre prérogative … il n’y a pas de moyen plus efficace que l’ECT. Il est plus efficace qu’une carcasse de voiture, ou de se faire frapper avec une mousse Instrument. « 
Comme pour la plupart des « solutions »pour troubles psychiatriques , le « traitement » est plus souvent utilisé pour rendre la vie plus facile pour les personnes autour du patient que pour réellement aider les patients eux-mêmes
 
Les risques de décès ne sont pas négligeables malgré les polémiques sur leur nombre et leur cause. Ils vont pour le même pays, les USA, de 1 par 10 000 patients selon la American Psychiatric Association and Task Force (5) à 4,5 par 10 000 séances selon la conférence de consensus de 1985 (7). Le manque de suivi des patients traités aux électrochocs, la non obligation d’enregistrement du décès en lien avec l’administration des électrochocs et la polémique sur la causalité (ECT ou anesthésie entre autres) permet de supposer que ce nombre est bien en deçà de la réalité. Dans une étude publiée en 1998, Reid et al (31) citent le nombre de 8 décès sur 2583 patients traités entre septembre 1993 et avril 1995, soit environ 3 pour 1000 ; dans d’autres études plus anciennes (32, 33), le taux global est de 1 pour 1000 mais peut atteindre 1 pour 200 chez les personnes âgées. Des décès après une seule séance d’électrochocs ont aussi été signalés (34, 35, 36).Les risques de décès ne sont pas négligeables malgré les polémiques sur leur nombre et leur cause. Ils vont pour le même pays, les USA, de 1 par 10 000 patients selon la American Psychiatric Association and Task Force (5) à 4,5 par 10 000 séances selon la conférence de consensus de 1985 (7). Le manque de suivi des patients traités aux électrochocs, la non obligation d’enregistrement du décès en lien avec l’administration des électrochocs et la polémique sur la causalité (ECT ou anesthésie entre autres) permet de supposer que ce nombre est bien en deçà de la réalité. Dans une étude publiée en 1998, Reid et al (31) citent le nombre de 8 décès sur 2583 patients traités entre septembre 1993 et avril 1995, soit environ 3 pour 1000 ; dans d’autres études plus anciennes (32, 33), le taux global est de 1 pour 1000 mais peut atteindre 1 pour 200 chez les personnes âgées. Des décès après une seule séance d’électrochocs ont aussi été signalés (34, 35, 36).

Témoignages : "j'ai été en enfer, j'ai été torturé"

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

Témoignage : les éléctrochocs, c'est de la TORTURE !

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

Témoignage

Témoignage

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

Témoignage

Témoignage

Témoignage

Témoignage

Un enfant torturé avec 31 éléctrochocs

Témoignages

« Ma mère est décédée en 2006 de « mort inexpliquée » 72 heures apres sa première ECT. Elle était une mère géniale.…Le jour du décès de ma mère, sa bague de mariée, selon mon père, a été visiblement substituée par une autre. quant à moi, on m a remis un sac poubelle de 50 litres avec ses affaires dedans en me disant « n envisagez pas de faire un proces, nous sommes protégés par de bons avocats, jamais vous ne prouverez sa mort liée aux ECT, laissez tomber », »

Certains ici le savent , ma soeur est au bout du rouleau , intoxiquée par tous les médocs qu »elle a ingurgité pendant 40 ans .
Elle n’est pas trés agée (65 ans ) et moi même, bipolaire sous dépamide je crois bien connaitre tout ce qui est possible et innimaginable en matière de médicaments pour « soigner !  » la bipolarité .
En dernière chance les psys lui ont prescrits des ECT qui ont fini de la bousiller …
Le verdict est tombé hier , elle est devenue sénile .
Je préfère vous passer les détails .
Nous nous démenons pour trouver une maison de retraite qui veuille bien l’accepter dans son état .
 
Eh bien sachez que si je n’ai qu’un seul souhait dans ma vie c’est bien de ne pas  avoir été victime des destructions lié aux électrocutions de mon cerveau par une institution médicale qui devrait avoir honte d’exister.
Comme une femme violée ne va pas se vanter se son traumatisme …Et encore si j’avais eu le choix j’aurais prefere la prison et le viol…Il est difficile de parler de l’indicible.
Je pense que toute les victimes des guerres n’ont pas de mots non plus pour exprimer les dégats causés dans leur chair et dans leur ame.
Tout à commencé alors que je n’étais dans ce monde qu’un adolescent de
16ans dans des questionnements et des doutes.Le souci c’est lorsque vous allez mal sans pouvoir  donner les causes.
-Je vais mal! Mes résultats scolaires chutes! Aidez moi
voila une phrase que je n’aurais jamais du prononcer!
Car ayant toujours été leader et intelligent dans les meilleurs de la classe, plus vif, plus curieux, il paraissait d’autant plus bizarre que ca soit moi qui rencontre des difficultés..
Mais voila tout le paradoxe! comment un jeune brillant, sociable, très intégré par ses amis et plutot model et heureux avec une famille qui apparemment se portait bien peut il chuter vers 16ans.
Alors le souci c’est qu’à l »époque je n’avais pas trop de réponse à part je sais pas. Je suis angoissé, malheureux et j’ai des soucis pour me concentrer.
maintenant j’ai malheureusement les réponses à cet étrange mal etre qui m’avait affecté (j’expliquerai apres pour ceux que ca intéressent)
Enfin bref pour ma famille et moi ca semblait etre un mystere!
Et mon plus grand malheur c’était d’avoir un pere super que j’aimais plus que tout et qui était medecin (car j’ai amalgamé medecine et mon pere). J’ai cru que les medecins étaient des gens biens comme mon pere!
Alors j’étais une cible facile à exploiter pour le coté obscure de la medecine. Un jeune dont le pere est medecin et qui reve secretement de le devenir lui meme. Cela je pense n’aurait pas posé de probleme à l’époque car j’étais de loin le meilleur en biologie et l’un des tout premier en science mais passons …
Me voila dans les mains d’un neurologue qui m’a dit julien faudrait voir un psy et c’est la que je tombe sur le doctor brochier qui profite de ma croyance en la medecine pour me coller tout un tas de maladie plus absurdes les unes que les autres mais à l »époque je le crois.
Je me retrouve donc drogué de cachets prescrits par ce charlatan puis il me persuade que je suis gravement malade que je dois arreter les etudes bref me voila cachetonné descolarisé…
Le comble lorsque l’on sait que je ne voulais juste qu’une aide pour ma scolarité en fait mais je reconnais que j’ai pas réalisé à l’époque.
Entre temps j’ai fait une chute à cause des medicaments ou j’ai failli mourir… dos brisé poignets broyé…
l’horreur commencait deja mais ce n’était que le début d’un parcours surréaliste!!
puis une clinique pédopsy a pris le relai ( ma mere avait vu une emission ) bref me voila descolarisé cassé et maintenant loin de ma famille à paris entouré de medecin dans une clinique psy qui aurait du soi disant m’aider à reprendre ma scolarité.
Alors la le cauchemare devient totalLe doctor OUVRY qui était sensé etre responsable de moi se retrouve en oppposition avec le doctor brochier qui m’a
vait propulsé dans ce début d »enfer.
Et la pour mon plus grand malheur une contre expertise est demandé à la salpetriere au professeur ALLILAIREj’insiste sur les noms car ses gens ont brisé mon ame et ma vie.
la querelle consistait entre OUVRY plutot sympa qui ne voyait qu’un passage difficile d’ado, brochier qui me prenait carrement pour un schizo alors que j’ai jamais eu de souci au niveau de ma conscience et de ma personalité. Finallement cet ……. d’allilaire a tranché pour une melancolie en gros une grosse depression voir plus pour ces cinglés de la psy!!
Si on en était resté la passe encore mais c’est la que allilaire me fait subir des sismo alors que je n’ai que 18ans que ouvry est contre !!!
je me rapelle juste de la 1ere de mon reveil sans savoir comment je m’appellais qui j’étais ce que je faisais la. Juste une horrible angoisse et une main pour me rassurer celle d’une infirmiere…
Apres les autres se sont enchainés sans que je puisse me defendre
il parait que j’en ai eu 7 ou 8 selon mes parents ca je ne pourrais jamais le dire car ma memoire etait hs des la 1ere
Je suis reparti detruit le cerveau détruit. Tout ce que j’avais construit en eleve dans ma scolarité tous mes souvenirs ils m’avaient tout pris!!
Comment peut on faire ca à un homme…
Si j’vais le choix aujourd’hui je prefererais que l’on me brise les bras et les jambes au marteau mais qu’on me laisse mon ame et mon cerveau en paix !!
Apres cela l’eleve brillant est devenu un légume.Mes espoirs d’
embrasser une belle carriere de medecin disparus.je ne pouvais meme plus prendre le metro m’orienter ou composer un numero je ne savais meme plus lire!!
j’ai juré de me suicidé apres ca mais je n’avais pas le courage aussi j’ai décidé de me laisser un peu de temps pour voir si je pouvais réappprendre tout
J’ai essayé de lire des bd pour réappprendre à lire. Je me suis mis au piano et pendant des années deul j’ai essayé de me reconstruire.
Le cerveau cicatrise qd meme un peu et à force de travaillé sans relache j’ai récupéré un niveau correct.
Mais malgré tout ce que j’ai fait pour m’en sortir, je n’ai pu réaliser aucune de mes ambitions. J’ai qd meme repassé un bac avec mention et fait un cursus d’étude superieur de prof. Mais aujourd’hui je suis rempli de tristesse de part ce parcours hallucinant, je fais un metier que j’aurais jamais eu l’idée d’exercer jeune si j’avais pas connu ces mes aventures.
Il est probable que sur le long terme je survive pas à ce parcours inhumain dont je fus le spectateur malheureux et la victime aussi protégez vous !!
Si vous croyez que les souvenirs font mal, que votre passé vous hante et que vous etes pret à tout pour vous en sortir sachez que le moyen le plus douloureux pour finir quasi assurement au cimetiere sur le long temr ce sont les sismo!!
je ne peux vous dire plus qu’il n’existe pas d »équivalent de torture sinon en temps de guerre et encore j’aurais prefere quelques coup de couteau ou violence physique que cette atrocité.
En esperant que ce témoignage sauve des enfants et des adultes.
Aucune souffrance psychologique ne peut justifier les sismothérapies.
 
Bonjour,
S’i l vous faut un témoignage je vais vous en donner.
On m’ a fait des électrochocs quand j’ avais 15 ans pour risque vital suite à une anorexie. On m’ a enfermé dans une chambre capitonée. Le contexte familial était compliqué, mon père avait eu un accident un an aupravant qui l’ a rendu handiccapé, mes parents se sentaient impuissants mais ils avaient une bonne couverture mutuelle la mutuelle civile de la Défense. Le mèdecin de généraliste a donné le nom de l’ établissement à mes parents, je ne savais pas s’ il était au courant de ce qu’ ils pratiquaient la bas alors que je n’ avais que 15 ans.
Au début j’ étais juste anorexique, pendant mon internement je me souviens avoir été gavé de médicaments que je prenais par poignées, au poids de 32 kilos et à l’ age de 15 ans je ne pouvais pas tenir avec de telle dose de médicaments et en plus l’ effet des médicaments avient pour effet de me maintenir toujours en éveil, je ne dormai plus, la proximité avec des très grand malade a fini par m’ être néfaste et je me suis faite abuser par d’ autrres patients dont une particulièrement.
Vu que je refusai de manger, devais je avoir l’ appétit dans un milieu aussi morbide? A vous de me le dire.
De bonne constitution à la base heureusement.
On m’ a fait des électrochocs et on m’ a enfermé dans une chambre capitonée comme si une filette de 15 ans et qui pèse 32 kilos pouvait mériter un tel traitement dde faveur.
Je témoigne que j’ ai été victime d’ un acte médical pour des buts financiers, mes parents ont été duppé et mal informés car ils étaient umpuissants et en plus de condition sociale modeste.
Aujourd’ hui on m’ a déclaré borderline le peu de fois que je suis allée voir le psy car curieusement ces pratiques ne me conviennent pas du tout. Je suis demandeur d’ emploi et en rupture familiale, mes relations sont chaotiques, dès que je parle de l’ électrochocs je ressens du préjugé et du rejet chez les gens. Les psychologues eux même peu informé sur ces pratiques. J’ avoue que les psychologues que j’ ai vu dans des centres pour jeune m’ ont aider dans le sens ou ils m’ ont aider à prendre de la distance avec les codes sociaux et j’ ai appris à analyser, mais aujourd’ hui j’ affirme que ma vie est une véritanle souffrance. J’ ai un questionnement tant qu’ à mon fonctionnement intellectuel surtout mathématiques. Avant qu’ on me fasse les les électrochocs, j’ avais 16 de moyenne générale, j’ étais en seconde et j’ avais 15 ans. Aujourd’ hui je doute complètement de moi. Mon objectif était de poursuivre des études, je ressens un sentiment de viol mais aussi d’ injustice et ma colère est prête de s’ éteindre car j’ ai forgé le principe anti électro chocs en dogme, je suis prête à soutenir toutes les personnes qui en ont été victimes car je trouve ces pratiques indignes. Je déconseille aussi les gens à accepter qu’ on leur fasse. Une personne faible et fragile et surtout une femme est susceptible de laisser embobiner et je vous préviens qu’ après ce n’ est pas plus facile. Il n’ y a qu’ une solution pour se sentir mieux, faire un travail sur soi et faire un travail en famille, si pas possible s’ en détacher et se faire aider par des etres humains et non par des techniques barbares.
Mes parents croyaient qu’ on me sauverait mais au fil des années ils se sont rendu compte que je ne peux suivre de scolarité difficilement. J’ ai des problèmes d’ argent et eux ils souffrent de me voir comme ça.
Aujourd’ hui je n’ ai qu’ une idée en tête, faire cesser ça et démontrer par les techniques d’ imagerie cérébrale des électrochocs provoquent des liaisons cérébrales irréversibles, qu’ il n’ y a aucun suivi de la famille et de l’ entourage du patient et que ce n’ est pas une solution pour soigner des adolescents mais qu’ on leur prive de leur jeunesse et que ces personnes méritent des dédomagements.

Peter Breggin et électrochocs / ECT

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

Les éléctrochocs détruisent les vies

Reportage et témoignage

Reportage

En France 200 personnes par jour subissent des électrochocs !

STOP !

Crila is a professional photographer from Montreal.  See Crilaphoto.com

Ajouter un commentaire