Stérilet hormonal Mirena et torture

Témoignage et négationnisme des médecins : "le médecin a répondu qu'il n'y avait pas de lien"

Témoignage

Témoignage

Les dangers du stérilet hormonal Mirena / Bayer

groupe facebook
 
Sous stérilet hormonal, certaines femmes ressentent des symptômes dépressifs. Et quand elles le disent ? On ne les prend souvent pas au sérieux.
C'est peut-être le début d'un scandale sanitaire mondial, avec des milliers de plaintes en Espagne, aux Etats-Unis, contre les effets secondaires délétères du stérilet hormonal Mirena. En France, des témoignages arrivent par centaines chaque jour sur Internet, alors que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé commence à reconnaître les effets secondaires du contraceptif des laboratoires Bayer.
 
Deux jours plus tard Marianne est envahie d'idées suicidaires!!!! Visite à l'urgence, psychiatrie, etc. On lui répond: «Consultez un psy et ça ira». Le lendemain matin ça ne va vraiment pas mieux, elle passe donc quelques jours au centre de crise, trouve une merveilleuse psy, fait tout ce qu'il faut, mange bien, fait de l'exercice, prend soin d'elle, mais ça ne va pas mieux. Un mois plus tard sa psy la trouve trop dépressive pour poursuivre. Un autre petit séjour à l'urgence psychiatrique, revoit son médecin, on augmente la dose des antidépresseurs. Elle va bien pour quelques jours, tout le monde reprend espoir, et hop ça retombe.
 

Le stérilet à la progestérone libère un progestatif, le Levonorgestrel, de manière continue qui diminue en plus l'abondance et les douleurs des règles.
Le stérilet à la progestérone présente les avantages du stérilet classique au cuivre et ceux d'une contraception progestative.

Ajouter un commentaire